Approfondissez vos connaissances sur le musée…

Le musée de la Loire organise, le premier mercredi du mois à 18h, des conférences dont les thèmes sont puisés tour à tour dans les collections ou expositions temporaires.

L’accès est gratuit, la réservation obligatoire au 03 86 26 71 02.


Le programme de la saison :

Mercredi 24 avril 2024 à 18h

Salle de conférence au 1er étage du Palais de Loire (réservation obligatoire au 03 86 26 71 02)

La Loire portant bateaux : Le défi de la navigabilité 18e– 20e siècle, par Yves Lecoeur, docteur en Histoire contemporaine, Lycée Descartes à Tours

À l’occasion de la parution de La Loire portant bateaux. Le défi de la navigabilité XVIIIe-XXe s, Yves Lecœur évoquera la mobilisation des hommes de Loire pour assurer la navigabilité de Saint-Just-Saint-Rambert jusqu’à l’estuaire. Bateliers, marchands, ingénieurs et personnels des Ponts et Chaussées… ont contribué à faire de la Loire un fleuve humanisé, loin de l’image de la « Loire sauvage ». Ces efforts d’aménagement et d’entretien ont été mis au service d’une marine adaptée aux contraintes du fleuve et des flux commerciaux s’inscrivant de l’échelon local à l’horizon international.


Visite-conférence Collection, raconte-nous une histoire
Mercredi 15 mai à 18h au Musée de la Loire de Cosne-Cours-sur-Loire
Présentée par l’équipe du musée

Mercredi 15 mai 2024 à 18h

Musée de la Loire (réservation obligatoire au 03 86 26 71 02)

Visite-conférence de l’exposition « Collection, raconte-nous une histoire », par l’équipe du musée de la Loire

Comme vous le savez, le musée de la Loire a inauguré en avril dernier sa nouvelle exposition Collection, raconte-nous une histoire. Elle vous propose de découvrir les mythes, contes et récits associés aux collections présentées pour l’occasion. Une sélection fine extraite des collections du musée, rejointe par plusieurs emprunts auprès d’institutions choisies, une mise en scène immersive…, tout concourt à la création d’une atmosphère propice à l’exploration à travers l’espace et le temps. Les œuvres et objets deviennent alors des passeurs d’histoires qui permettent d’aborder des thématiques variées : évènements historiques, grandes inventions, religions, mythes, légendes ou fictions… il y en a pour tous les goûts !

Lors de cette visite-conférence de l’exposition, l’équipe du musée vous accompagnera alternativement en deux groupes au fil des espaces muséographiques. Vous plongerez d’abord dans l’Histoire, de l’Empire Romain à l’Empire français, puis vous naviguerez dans l’imaginaire à travers la mythologie, les religions et la littérature.


Mercredi 5 juin 2024 à 18h

Salle de conférence au 1er étage du Palais de Loire (réservation obligatoire au 03 86 26 71 02)

Rex-Barrat, par Stéphanie Rabussier-Ringeval, Attachée de conservation au Musée A. Grasset de Varzy, Conservation départementale des musées de la Nièvre

Décembre 1974 : Rex-Barrat s’éteint des suites d’une intervention chirurgicale. Cinquante années après cette disparition soudaine il est temps de rendre un nouvel hommage au peintre nivernais, ce que s’attache à faire le Musée Auguste Grasset de Varzy en 2024.

Né à Varzy en 1914, Rex-Barrat est une figure incontournable de la cité à plus d’un titre. Reprenant l’atelier de photographie de son aïeul, il est entré dans l’intimité de tous les varzycois captant naissances, communions et mariages de son œil avisé. En tant que peintre il s’est rapidement imposé comme l’un des paysagistes les plus reconnus du Nivernais. Il a souvent raconté devoir sa vocation au peintre Alfred Garcement, artiste, voisin de ses parents qui lui aurait offert une boîte de couleurs et appris les rudiments du dessin. Après un passage par Paris afin d’y étudier les arts décoratifs et la peinture, il complète son éducation artistique en devenant l’élève de celui que l’on surnommait le « peintre de la Loire », Claude Rameau. Il suit les traces du maître se consacrant presque exclusivement à la représentation de paysages de son haut-nivernais natal, même si quelques portraits et natures-mortes émaillent son œuvre. Dès 1942 et sa première exposition personnelle à Nevers à la galerie Contencin, sa peinture à la touche vibrante, oblique, reconnaissable entre toutes, aux coloris puissants rehaussés d’une touche de bleu outremer, rencontre immédiatement un succès qui ne s’est jamais démenti depuis.


Mercredi 2 octobre 2024 à 18h

Salle de conférence au 1er étage du Palais de Loire (réservation obligatoire au 03 86 26 71 02)

La lanterne magique, par Anne Gourdet-Marès, Historienne des techniques cinématographiques 

La lanterne magique est considérée comme l’ancêtre du cinéma. Dépassant la simple invention de la projection d’images lumineuses, cette machine inventée au 17e siècle inaugure un spectacle d’un genre nouveau : la fantasmagorie. Réalisée à partir de dessins peints sur des plaques de verre, elle émerveillait autant qu’elle effrayait.

Cette conférence se propose de remonter aux origines du langage cinématographique en retraçant l’histoire de la lanterne magique et d’évoquer son succès à travers la projection de plaques authentiques issues des siècles précédents ; images lumineuses qui ont conservé toute leur puissance poétique et féérique pour les spectateurs d’aujourd’hui.


Mercredi 6 novembre 2024 à 18h

Salle de conférence au 1er étage du Palais de Loire (réservation obligatoire au 03 86 26 71 02)

Bernard Naudin, illustrateur de la guerre et des misères berrichonnes, par le Musée Bertrand de Châteauroux

En lien avec l’exposition « Collection, raconte-nous une histoire » pour laquelle plusieurs œuvres de l’artiste Bernard Naudin ont été prêtées par le Musée Bertrand de Châteauroux, et à l’occasion du 148e anniversaire de la naissance de l’artiste, le 11 novembre 1876, le Musée Bertrand évoquera une part de la vie et de l’œuvre de ce peintre dont quelques dessins sont conservés au Musée de la Loire.

Riche de près de 17 000 œuvres, le Musée Bertrand de Châteauroux est un musée d’art et d’histoire aux collections encyclopédiques variées en termes d’époque, de géographie et de médium.

Après une présentation de l’établissement, la conférence visera à évoquer la place dans la mémoire et l’histoire de l’art – tant au niveau local qu’au niveau national -, de Bernard Naudin (1876-1946) : nombre et types d’œuvres conservées au musée, rôle dans la société castelroussine, engagement patriote, etc. en réalisant un focus sur son goût pour l’illustration de guerre et des misères berrichonnes.


Mercredi 4 décembre 2024 à 18h

Salle de conférence au 1er étage du Palais de Loire (réservation obligatoire au 03 86 26 71 02)

Le Patrimoine archéologique enfoui dans la Loire à Cosne et ses environs, par Annie Dumont, Ingénieur de recherche en archéologie fluviale, DRASSM

Le lit de la Loire conserve un riche patrimoine doublement caché car enfoui sous les eaux et le sable. Cette conférence sera l’occasion de voir les vestiges variés, de différentes périodes, que les archéologues découvrent au moment des basses eaux. Ainsi, à Cosne-sur-Loire, les restes d’un pont romain ont été étudiés et datés grâce à l’analyse des pieux de fondation en chêne. Non loin, à Bannay et à Herry, ce sont des cargaisons de meules en grès destinées à des moulins, ainsi que deux probables zones portuaires, qui ont été datées du début du Moyen Âge. 

Les archéologues ont aussi récemment fouillé des épaves, qui témoignent de la navigation ancienne de la Loire, et livrent des détails sur les techniques de construction et les matériaux transportés qu’on ne retrouve pas dans les textes d’archive.

On évoquera enfin les vestiges de moulins sur piles de La Charité-sur-Loire, et des pièges à poissons médiévaux formés de lignes de pieux, comme ceux récemment découverts à Saint-Brisson-sur-Loire ou bien encore entre Saint-Père et Sully-sur-Loire.

C’est donc un voyage au fil de l’eau qui vous est proposé, avec de nombreuses images prises en surface et au fond du fleuve, pour revivre un peu du passé ligérien et de la longue histoire de l’utilisation de la Loire par l’homme.