Évoquée par des peintures de
paysages, des faïences, des maquettes de bateaux et des objets du quotidien, la Loire est présentée sous son aspect ethnographique.

Après une rapide introduction sur le lien entre le fleuve et les hommes au cours de l’histoire, le visiteur se retrouve plongé au cœur des métiers d’autrefois.

messemin- lavandières

Dans la première salle du musée, mariniers, lavandières, haleurs ou encore tireurs de sable sont évoqués à travers leurs outils du quotidien, et rappellent l’importance qu’avait la Loire dans les siècles passés.

Plat à décor de pêcheur, faïence de Nevers, fin XIXe siècle.

De nombreuses faïences sont également exposées et illustrent l’importance de cette production dans les environs, ainsi que son lien avec la pêche et la navigation.

Saint Nicolas, sculpture en bois polychrome, début XVIIIe siècle.

 

Les croyances et les dévotions ne sont pas en reste : saint Nicolas, patron des mariniers, ou Ver-Vert, célèbre perroquet de Nevers imaginé par le jésuite Gresset, ont leur place dans les vitrines de la salle.

 


La
salle suivante expose de très belles maquettes des différents bateaux de Loire, visibles de l’extérieur grâce à un passage vitré. La navigation fluviale est évoquée à travers les différentes embarcations, les marchandises transportées ou encore l’émergence des canaux le long de la Loire.

Maquette de chaland.